L'apiculture biologique

Le travail de l’apiculteur, berger de ses abeilles, vise à conduire et à protéger ses colonies.

L’Europe a défini dans les Règlement CE 834 et CE 889 les conditions à remplir pour obtenir la certification bio européenne. Cette certification est contrôlée dans chaque état par des organismes de contrôle locaux.

L’apiculture biologique est une apiculture qui se soucie du bien-être de l’abeille et respecte les produits. Comme pour les autres secteurs, la production biologique est un système global de gestion agricole et de production alimentaire.

L’apiculteur qui choisit de travailler en bio doit respecter un cahier des charges qui lui impose, entre autres :

  • de poser ses ruches dans un rayon de 3km planté essentiellement de culture bio ou de flore spontanée.
  • d’utiliser des ruches en matériaux naturel.
  • de n’utiliser que des produits bio pour protéger les ruches (cire, propolis, huiles végétales,..).
  • d’extraire le miel uniquement de cadres ne contenant aucun couvain.
  • de laisser des réserves de miel et pollen suffisantes pour assurer l’hivernage.
  • de n’utiliser que de la cire bio.

Il lui est permis de pratiquer l’insémination artificielle et d’utiliser des médicaments vétérinaires pour soigner ses abeilles. Il peut nourrir les colonies en hiver si elles se retrouvent sans réserves, mais doit leur donner des produits bio. Il lui est interdit de rogner les ailes de la reine (une technique utilisée par certains apiculteurs pour l’empêcher d’essaimer).

L’apiculteur doit respecter ce cahier des charges pendant un an avant de pouvoir poser le label bio sur l’étiquette de ses produits.